Anecdote au Vietnam (Partir seul, en couple, avec ses enfants?)

Réunion entre amis - Vietnam

Le lendemain, c’est le départ. Sur le tarmac de l’aéroport de Hanoï, entre les vieux Tupolev de la Vietnam Airlines, deux GI’s décontractés, mâchent du chewing gum face à une vingtaine de boîtes métalliques. Ma première réaction est de chercher les caméras mais il s’agit de vrais soldats. J’apprends qu’ils sont venus chercher les corps des leurs, tombés il y a vingt ans. Le visage et la voix de Monsieur Van Loo me reviennent en mémoire « …on parle même de reprise du dialogue américano-vietnamien ; s’il reste des survivants, ils n’en ont plus pour longtemps, jamais ils ne leur laisseront raconter ce qu’ils ont vécu. »

Le Vietnam est un beau pays, les gens sont gentils, préservés du tourisme de masse ; ce fut un voyage fort, j’ai rencontré des gens remarquables qui m’ont raconté leur histoire, m’ont ému et fait réfléchir. Toutefois, je n’ai pas eu ce sentiment de liberté dont j’ai l’habitude en voyage, le régime est encore trop oppressant.

Nous arrivons à Bangkok, il y a plein de touristes en cette saison. Je retrouve Yoram, Deepak et Braham, dans un restau pour un dernier repas ensemble. Yoram aurait voulu aller en Indonésie mais en tant qu’Israélien, il s’est vu refuser le visa. Deepak et Braham rentrent en Australie. Moi, je ne sais pas encore : je ne connais pas la Malaisie, le Laos me plairait, mais le visa n’est valable qu’une semaine, ce qui ne présente aucun intérêt pour moi. Je pense au Népal, c’est la bonne saison maintenant.

On trinque une dernière fois « à l’amitié, l’amour, la joie ».

 Lire la suite ? « Et si c’était mieux là-bas ? »