S’adapter

SPalais Maroc - s'adapteri je devais tirer une conclusion humaine de mes voyages, je dirais qu’avant d’être noir, blanc, jaune ou vert ; avant d’être juif, musulman, chrétien ou bouddhiste, avant d’être de gauche ou de droite, nous sommes des êtres humains avec nos forces et nos faiblesses. Toutefois, les différences entre les hommes existent (je suppose qu’en disant qu’elles sont plutôt culturels je suis plus politiquement correct, mais c’est un fait : un Asiatique ne pense ni n’agit comme un Africain qui fonctionne différemment d’un Européen ou d’un Indien. Dois-je me faire l’injure de préciser qu’il n’y a pas de racisme dans ces propos ? Le racisme serait d’affirmer qu’une race est supérieure à une autre. Nous naissons frères par nature et devenons distincts par nos éducations. Tous égaux, mais différents. Et tant mieux, c’est ce qui rend la vie et les rencontres riches et intéressantes !

Mais si les différences culturelles ont un charme exotique, elles peuvent aussi fatiguer, voir énerver à la longue. A vous (car c’est vous qui êtes chez eux, ne l’oubliez pas), d’essayer de comprendre, de relativiser et de vous adapter.

La supériorité de l’homme blanc est, comment dire… passée de mode.

Lire anecdote à Jakarta ?

Lire anecdote à Bali ?

Lire anecdote en Thaïlande ?